"La gourmandise" est encore souvent suspecte. Héritage d'une longue peine en tant que péché capital... Mais si la gourmandise se trouve disqualifiée, c'est surtout parce qu'on lui reproche d'être un désir désordonné qui finit par se confondre avec la gloutonnerie.

Dès lors ne faut-il pas repenser la gourmandise non pas comme un excès, mais d'abord comme un choix ? Choix de ce que l'on aime. C'est du moins comme cela que le thème fut traité par nos photographes.

Serge Nédélec prends la tête de ce podium avec une interprétation dont nous sommes peu habitués.

Grégory Sachs lui seconde, alors que Vincent Noirbusson et Guillaume Vescovo sont au coude à coude sur la 3éme place.

Félicitations aux gagnants et aux autres photographes.

Serge Nedelec (1)

Photo 10

 Grégory Sachs (2)

Photo 2

 

Guillaume Vescovo (3)

Photo 3

 Vincent Noirbusson (3)

Photo 11